Notre Histoire

Né d’une colonie humaine, “Aclandia” fait référence à un monde colonisé dès l’an 2440.
Cette colonie avait choisi de s’exiler de leur monde natal en l’an 2150, lors de l’arrivée des premiers vaisseaux d’exploration jamais créés par l’homme.
A bord des vaisseaux de classe Zeus de la RSI, ils voyagèrent de planètes en planètes puis de systèmes en systèmes avant d’atteindre en l’an 2380 ce qui serait leur nouveau monde : Aclandia. Une planète continentale séparée par un vaste océan.

Fondation

En foulant le pied de ce nouveau monde, tous étaient unis par l’idée que l’on puisse rendre le futur meilleur.
La colonie de la planète connut une période d’adaptation et d’expansion qui dura une dizaine d’années en raison des conditions climatiques assez rudes de leur monde. Principalement des tremblements de terre légers. Cependant, malgré les aléas climatiques, on dénombrait pas moins de 6.000 individus dans la seule ville de la planète : Artemis.

Expansion

Durant 3 siècles, la colonie continua de s’étendre jusqu’à atteindre une autonomie totale sur tous les besoins primaires de chaque membre de la colonie. On comptait alors pas moins de 450.000 habitants.
C’est en l’an 2748 que le conseil en charge de la colonie prit conscience du problème grandissant de leur monde : L’instabilité de son noyau, ce qui pourrait conduire à l’anéantissement de toutes formes de vie sur la planète.
En déployant de vastes efforts pendant 1 an, le conseil se rendit compte qu’il n’y avait aucune chance de sauver leur monde mourant. Ce fut alors le moment de préparer une solution de secours, comme leurs ancêtres l’avaient fait il y a de ça 6 siècles : Fuir sur un autre monde.
4 expéditions partirent dans l’objectif de trouver un nouveau monde viable. 3 expéditions furent portées disparues. La dernière expédition, l’expédition Pegasus, avait quant à elle rencontré un vaisseau du Régime Messer.

Le capitaine de l’expédition Pegasus a toujours soutenu qu’il n’avait jamais rien dit sur Aclandia. Ce ne fut pas la même chose avec quelques membres plus bavards de son équipage.

Invasion

En l’an 2750, le monde d’Aclandia connut une ère d’asservissement lors de l’arrivée dans leur système du Régime Messer qui n’hésita pas à mettre à genoux tous les membres de la planète et à en éliminer les plus indésirables sans se soucier des conditions de vie de plus en plus instables de la planète.
3 ans plus tard, le pire se produisit. Dès la première lueur de l’aube, la terre se mit a sévèrement trembler pendant plus d’une heure, menaçant ainsi l’armée du Régime Messer.
Les soldats du Régime Messer alors présents sur la planète fuirent sous l’ordre de l’officier en charge sans chercher à comprendre ce qui se passait.
C’est dans cette fuite précipitée résidait le salut des membres de la colonie qui prirent les armes et profitèrent de l’anarchie militaire de l’armée du Régime Messer afin de reprendre le contrôle de leur planète.

Chute

La bataille dura quelques dizaines de minutes en faveur des haitants de la planète.
Quelques heures plus tard, les tremblements reprirent et cette fois-ci ils ne s’arrêtèrent pas, laissant place aux coulées de lave, aux éruptions et au chaos que cela présageait.
L’évacuation générale fut donnée mais très peu de membres de la colonie s’en sortirent, non seulement dû au manque de vaisseaux depuis l’asservissement du Régime Messer mais aussi de par l’importance des dégâts au sol de ce qu’on appela “La fin du Paradis”.
Les survivants de ce cataclysme suivirent à bonne distance la flotte du Régime Messer et voyagèrent de longs mois avant d’atteindre Garron II.
Un monde que le Régime Messer avait choisi de terraformer sans se soucier des formes de vie présentes. Ils se servirent de cet événement pour provoquer un mouvement insurrectionnel si puissant qu’il détruirait le Régime Messer sur Terre.

Reconstruction

Lors de la fin du Régime Messer, la Terre connaissait des changements conséquents quant à son économie et sa manière de fonctionner. Profitant de cette aubaine, les membres d’Aclandia créèrent une petite entreprise sous le même nom que leur monde déchu. L’entreprise débuta son activité avec la mise en place de routes de transports entre différents systèmes et l'ouverture de canaux diplomatiques entre différentes autres entreprises.

158 ans plus tard, survivant aux nouvelles taxes sur les entreprises et à l'arrivée de nombre de nouveaux concurrents, la Direction d'Aclandia scella des accords décisifs pour le futur de l'entreprise. L'un des plus prospères étant l'accord UEX - Aclandia stipulant de la mise en place d'un partenariat fort dans l'optique de renforcer l'économie des systèmes voisins à celui de Stanton.

On raconte que l’emblème de la société serait la planète Aclandia représentée sous sa forme actuelle. Une planète dévastée par le temps.

Rejoignez-nous dès maintenant !

Aidez-nous à améliorer votre futur.

Notre Discord

Notre page RSI

Notre Spectrum